AMERIQUE/VENEZUELA - Nomination du Directeur national des Oeuvres pontificales missionnaires
10/07/2020

Cité du Vatican – S.Em. le Cardinal Luis Antonio G. Tagle, Préfet de la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples, en date du 3 avril 2020, a nommé Directeur national des Oeuvres pontificales missionnaires au Venezuela, pour un quinquennat , le Père Ricardo E. Guillén Davila, du clergé archidiocésain de Caracas.
Le nouveau Directeur national, vénézuélien, a obtenu un Diplôme en Missiologie et une Licence en Théologie biblique près l'Université pontificale urbanienne de Rome. Il a été missionnaire Fidei donum à Lichinga, au Mozambique, Directeur du Secrétariat archidiocésain de Caracas, Vicaire paroissial et Curé. Il est actuellement Curé à Caracas, Directeur national du Département chargé de l'Animation biblique de la Conférence épiscopale, Secrétaire national des Oeuvres pontificales missionnaires, Coordinateur du projet missionnaire ad gentes de l'Eglise au Venezuela avec le Diocèse de Tete et Délégué pour les Missions de l'Archidiocèse de Caracas.
AFRIQUE/GHANA - Préoccupation de l'Episcopat à cause des trop nombreuses personnes ne respectant pas les protocoles de sécurité dans le cadre des manifestations en vue du scrutin de décembre
10/07/2020

Accra – « Nous sommes préoccupés par le grand nombre de personnes qui méprisent les mesures de précaution liées au Covid-19 dans le cadre des manifestations de préparation aux élections législatives et présidentielles qui se tiendront dans le pays en décembre 2020 » affirme une déclaration signée par le Président de la Conférence épiscopale du Ghana, S.Exc. Mgr Philip Naameh, Archevêque de Tamale.
Le message fait en particulier référence à ce qui est arrivé durant les élections primaires visant à choisir les candidats aux élections législatives du New Patriotic Party , aux opérations d'enregistrement des électeurs, au rassemblement dans le cadre duquel a été annoncé le nom du candidat à la Vice-présidence et du candidat à la Présidence du National Democratic Congress .
En rappelant à tous que la crise du Covid-19 n'est pas encore conclue, les Evêques affirment que les dernières mises à jour du Service sanitaire du Ghana font état du fait que le nombre de cas de corona virus dans le pays a augmenté.
« Bien que nous reconnaissions que les taux de guérison sont également impressionnants – remarquent les Evêques – l'augmentation du nombre de cas positifs ne représente pas une bonne nouvelle. Il est possible d'en dire autant pour ce qui est du taux de mortalité, lui aussi en augmentation ».
Le Ghana compte 22.822 cas avérés de corona virus avec 129 morts sur une population totale de quelques 31 millions de personnes, les personnes guéries étant 17.564.
Les Evêques encouragent les ghanéens à s'enregistrer en vue du scrutin de décembre, mais ils les exhortent également à prendre leur responsabilité et à respecter les protocoles sanitaires nécessaires, en particulier la distanciation sociale et l'usage des masques de protection.
Le Message fait l'éloge de la récente directive prise par la Commission électorale afin de prévenir l'affluence trop forte dans certains centres d'enregistrement grâce au recours à un système de gestion des personnes en attente. Selon le texte en question, les 150 premiers demandeurs se verront attribuer un numéro et seront répartis en deux groupes. Le premier groupe devra s'enregistrer le matin alors que l'autre le fera plus tard au cours de la journée.
En se félicitant pour cette initiative, les Evêques demandent au gouvernement de fournir à la Commission électorale plus de personnel de sécurité afin de garantir le respect rigoureux des protocoles dans les centres d'enregistrement.
Les Evêques concluent en invitant tout un chacun à « accepter la réalité du Covid-19 et par suite à modifier leurs comportements pour se conformer aux lignes directrices en matière de sécurité ».
AFRIQUE/EGYPTE - A al Moqattam, église et mosquée construites sur le même terrain sous le signe de l'unité nationale
10/07/2020

Le Caire – La date d'inauguration n'a pas encore été annoncée mais, même de loin, sont déjà visibles les imposantes silhouettes de l'église et de la mosquée construites cote à cote sur le même terrain de deux acres du district urbain d'al Moqattam, faubourg nord-est du Caire. Le complexe architectural « une église et une mosquée » ne prévoit aucune barrière de division entre les deux lieux de culte destinés à partager services et espaces communs. Il s'agit de la réalisation d'un projet fortement voulu par l'ancien parlementaire égyptien Nabil Luke al-Babawi, connu pour ses initiatives visant à favoriser la concorde nationale et la coexistence solidaire entre les différentes composantes de la société égyptienne.
L'idée de construire une église et une mosquée cote à cote, en signe de la proximité qui unit chrétiens et musulmans égyptiens dans une commune identité nationale, vient à al Babawi en 2013, année caractérisée par des dizaines d'attentats contre des églises de la part de groupes islamistes, suite à la destitution du Président Mohamed Morsi. Selon le projet sponsorisé par al Babawi, dans la même zone partagée par l'église et la mosquée sera également présente une bibliothèque où il sera possible de consulter et d'acheter des livres de spiritualité, de théologie et sur des arguments religieux chrétiens et musulmans, avec des catalogues dont seront bannis les seuls livres et produits éditoriaux inspirés par le fanatisme religieux et utilisés comme armes de propagande par ceux qui méprisent le credo d'autrui. Le projet définitif – indique al Badawi dans des déclarations reprises notamment par CoptsToday – prévoit également la construction dans la même zone de lieux de divertissement et de ludothèques pour les enfants. De la sorte, chrétiens et musulmans pourront laisser leurs enfants jouer ensemble au jardin ou à la ludothèque pendant qu'ils participeront aux rites religieux. Ceci aidera, selon les inspirateurs du projet, les nouvelles générations à grandir à l'abri de la propagande et des dangers des sectarismes. Les partisans de l'initiative présentent le projet d'al Moqattam comme une expérience pilote, à reproduire dans d'autres quartiers du Caire et dans d'autres villes d'Egypte, notamment grâce à la contribution d'hommes d'affaires musulmans et chrétiens.
La volonté de réaliser des projets architecturaux visant à favoriser notamment d'un point de vue urbanistique la coexistence solidaire entre les différentes identités religieuses du peuple égyptien semble une caractéristique distinctive des actuels dirigeants du pays. Il suffit de penser à la nouvelle Cathédrale copte orthodoxe et à la grande mosquée construites grâce à la volonté du Président, Abdel Fattah al Sisi, dans la zone urbaine sise à 45 Km du Caire destinée à devenir la nouvelle capitale administrative du pays.
VATICAN - Nigeria, Sierra Leone, Equateur et Bolivie destinataires d'aides du Fond des Oeuvres pontificales missionnaires pour l'urgence Covid-19
10/07/2020

Cité du Vatican – Dans de nombreux Diocèses des territoires de mission, les graves conséquences de la pandémie de Covid-19, de nature sanitaire, sociale et économique, sont venues s'ajouter à des situations déjà dramatiques, comme dans le cas des Diocèses nigérians, qui ont demandé l'aide du Fond d'urgence institué par le Pape François près les Oeuvres pontificales missionnaires pour soutenir les Eglises des pays de mission face à l'urgence Covid-19 .
Au sein de l'Archidiocèse de Kaduna, l'impact sévère du Covid-19 a augmenté les souffrances de la population déjà durement éprouvée par les attaques terroristes perpétrés contre les communautés chrétiennes qui ont fait des morts, des blessés et de nombreux évacués outre un climat de peur généralisé. Ce sont les enfants pauvres et vulnérables qui en souffrent le plus. Ils cherchent refuge dans les Paroisses, mais les prêtres n'ont pas les moyens matériels de les aider, dans la mesure où, en l'absence de Messes célébrées avec le peuple, ils ne parviennent pas même à collecter les offrandes nécessaires à leur subsistance quotidienne. Les aides envoyées par le Fond des Oeuvres pontificales missionnaires serviront à soutenir les opérateurs pastoraux et le personnel employé dans les Paroisses outre à acquérir les kits de protection sanitaire nécessaires pour faire face à la pandémie. En effet, au cours de ce dernier mois, s'est vérifiée une augmentation des cas d'infection dans la mesure où dans la région, nombreux sont ceux qui refusent le confinement et ne respectent pas les normes de prévention à cause du fort taux d'analphabétisme.
Le Diocèse de Maiduguri a, lui aussi, subi de lourds dommages au cours de ces dernières années suite aux attaques de groupes terroristes de Boko Haram, lesquelles ont détruit quelques 300 églises et centres pastoraux, centres sanitaires et écoles, faisant des morts et des blessés outre à provoquer l'évacuation de nombreuses personnes. Le Diocèse prend soin de nombre de veuves, d'orphelins et d'évacués qui connaissent des difficultés ultérieures causées par la pandémie. Il a par suite besoin d'une aide pour le personnel diocésain, l'équipe médicale, les prêtres qui assistent les communautés dans les zones les plus reculées et en vue de l'acquisition de matériel de protection sanitaire.
Le Diocèse d'Osogbo, jeune Diocèse rural érigé en 1995, tire normalement ses principaux moyens de subsistance de ses activités et pour les opérateurs pastoraux, des quêtes faites durant les Messes dominicales et d'autres offrandes provenant de la générosité des fidèles. L'isolement a fermé les églises et bloqué les activités pastorales, raisons pour lesquelles le Diocèse a cherché à réduire ou éliminer les dépenses. Cependant, il a cependant besoin d'une aide extérieure pour assurer une subsistance minimum aux opérateurs pastoraux et aux communautés religieuses.
Le Diocèse d'Ilorin couvre lui aussi un territoire rural avec une population en majorité musulmane, les catholiques représentant à peine 4% du total, pratiquement tous paysans, agriculteurs ou petits commerçants disposant d'une instruction de niveau faible ou analphabètes. Il est par suite très difficile, du fait des conséquences de l'isolement, d'assurer la subsistance des opérateurs pastoraux qui se dévouent généreusement en vue de l'assistance et de l'annonce de l'Evangile.
Les fidèles de l'Archidiocèse de Freetown, en Sierra Leone, comme ceux de toutes les régions dans lesquelles a été décrétée la fermeture des églises, n'ont pu, ces derniers temps, participer à la Messe qu'au travers de sa transmission radiodiffusée ou sur Internet. De cette manière, les chrétiens qui n'ont pu se réunir n'ont pas eu non plus la possibilité de pourvoir à la subsistance de leurs prêtres, des religieuses et des catéchistes engagés dans la promotion humaine et dans l'annonce de l'Evangile. En particulier, il est nécessaire d'apporter un soutien aux écoles gérées par l'Eglise, qui mènent une importante action de formation et d'éducation des jeunes générations.
En Amérique latine également existent des Circonscriptions ecclésiastiques confiées au Dicastère missionnaire dans lesquelles l'Eglise n'est pas encore suffisamment développée à cause des situations sociales et économiques locales particulières,. En particulier, le Fond d'urgence des Oeuvres pontificales missionnaires a envoyé des aides au Vicariat apostolique de Puyo, en Equateur, lesquelles seront utilisées en particulier pour soutenir le service sanitaire au profit de la population amazonienne, et au Vicariat apostolique de Beni, en Bolivie, l'une des zones les plus touchées par le corona virus. La population souffre non seulement à cause du danger constant de contracter la maladie mais aussi du fait du manque de ressources économiques. L'Eglise distribue des vivres et des médicaments aux familles les plus nécessiteuses, en partageant avec elles un moment de prière, toujours dans le respect des normes de sécurité sanitaire.
Liens utils
LA REGISTRATION
Titre
Nom*
Nom de famille*
Email officiel*
Email personnel
Fonction*
Nation*
Ville*
Diocèse*
Téléphone
Adresse
Code Postal
MESSAGE

MOT DE PASSE OUBLIÉ
UTILISATEUR

.
.
.
.
.
Download : English - Español - Français - Português
OPPF
OEUVRE PONTIFICALE
DE LA PROPAGATION
DE LA FOI
La mission de la Propagation de la Foi est de susciter au sein du peuple de Dieu un esprit authentiquement universel afin de faire croître au sein des Eglises locales une conscience missionnaire selon la dimension naturelle de l’Eglise.
OPSPA
OEUVRE PONTIFICALE
DE SAINT PIERRE APOTRE
L’Œuvre de Saint Pierre collabore à la croissance des jeunes Eglises en soutenant financièrement la construction de nouveaux séminaires et les programmes de formation des nouveaux prêtres, religieux et religieuses locaux.
OPEM
OEUVRE PONTIFICALE
DE L’ENFANCE MISSIONNAIRE
L’Œuvre de l’Enfance Missionnaire ou Sainte Enfance emmène les enfants à la découverte de l’esprit missionnaire et leur enseigne à aider par la priere et par de petits sacrifices materiels les enfants de leur âge de par le monde.
UPM
UNION PONTIFICALE MISSIONNAIRE
L’Union missionnaire, âme des autres Œuvres missionnaires, est une association de clercs, religieux, religieuses et laïcs qui se propose de susciter dans l’Eglise la passion pour la mission, de contribuer à la formation missionnaire et de pousser les communautés chrétiennes à coopérer et à prendre une part active à l’activité d’évangélisation.

ADMINISTRATION DES SECRETARIATS
Au service du Gouvernement Central des OEuvres Pontificales Missionnaires, il y a un seul Bureau d'Administration pour les aspects administratifs et financiers du service des quatre Secrétariats internationaux aux OEuvres Pontificales Missionnaires dans le monde. (Statuts, art. 46)

OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES
Secrétariats internationaux
PRIVACY
CONDITIONS D'UTILISATION
DISCLAIMER
COPYRIGHT ©2020OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES TOUS LES DROITS RÉSERVÉS