AFRIQUE/MOZAMBIQUE - Succès de la campagne de solidarité « Ensemble pour Cabo Delgado » visant à assister plus de 250.000 évacués au sein du Diocèse de Pemba
20/09/2020

Maputo – « Ensemble pour Cabo Delgado » : telle est la campagne de solidarité internationale lancée en juillet par le Diocèse de Pemba, en province de Cabo Delgado, au nord du Mozambique, bouleversé par les violences es djihadistes et par les représailles des militaires et des forces de sécurité.
L'Evêque de Pemba, S.Exc. Mgr Luiz Fernando Lisboa, affirme que la campagne de solidarité en question « grandit parce que toujours plus de personnes deviennent conscientes de ce qui se passe actuellement à Cabo Delgado ».
« La solidarité grandit de la part d'individus et de groupes. De nombreuses personnes se sont organisées en groupes pour aider les victimes de la crise de Cabo Delgado » a affirmé Mgr Lisboa.
Au travers de cette campagne, indique l'Evêque, différents groupes ont offert de l'assistance dont « un groupe de dames de Maputo, un groupe de jeunes organisé au niveau national et un groupe d'hommes d'affaires ».
Le Diocèse a lancé un appel en vue de la collecte de denrées alimentaires, de vêtements, de nattes et de couvertures pour aider des milliers d'évacués. Les attaques des rebelles ont déjà provoqué l'évacuation de plus de 250.000 familles qui cherchent refuge dans d'autres districts de la province de Cabo Delgado et dans les provinces limitrophes de Nampula et Niassa.
La majeure partie des familles est concentrée à Pemba, chef-lieu de la province, ayant trouvé refuge auprès de membres de leurs familles ou de connaissances. Toutefois il n'existe pas la capacité de gérer et de faire face aux besoins de tous.
Au moment de présenter la campagne, Mgr Lisboa a indiqué que l'initiative vise à renforcer les actions des autorités et des organisations humanitaires en réponse à la crise humanitaire.
« Les évacués se trouvent non seulement dans une situation très difficile mais les districts qui les accueillent, les familles d'accueil, les autorités se trouvent eux aussi frappés tout comme l'ensemble de la province de Cabo Delgado et même l'ensemble du pays. Nous avons pensé qu'il aurait été bon de lancer une campagne dans notre pays, au sein du Diocèse de Pemba, afin de sensibiliser les mozambicains à propos de la situation à Cabo Delgado ».
Entre temps, des organisations humanitaires internationales ont dénoncé les violences commises à l'encontre de civils de la part de militaires après l'apparition d'une vidéo montrant le meurtre brutal d'une femme de la part d'hommes portant l'uniforme de l'armée. « Les autorités du Mozambique doivent lancer immédiatement une enquête indépendante et impartiale concernant l'exécution sommaire d'une femme nue et sans défense intervenue à Mocímboa da Praia, en province de Cabo Delgado » a affirmé Amnesty International, après avoir vérifié la véridicité des vidéos mises en ligne sur les réseaux sociaux.
ASIE/MALAISIE - Célébrations interreligieuses et prière pour la nation, tous unis dans le combat contre la pandémie
20/09/2020

Sarawak – La prière unit les croyants de différentes religions présents en Malaisie et fait grandir l'esprit de coexistence et d'unité nationale. Dans ce cadre, différentes communautés religieuses de l'Etat malaisien de Sarawak ont organisé des rencontres de prière, auxquelles ont participé des croyants de diverses fois, afin de célébrer la 57ème Journée de la Malaisie, le 16 septembre, lequel marque l'institution de la Fédération de Malaisie, en 1963. Ainsi que cela a été communiqué à Fides, la plate-forme dénommée Union pour les religions à Sarawak a mené une campagne de préparation, marquée par la prière interreligieuse ayant pour but de « travailler ensemble en faveur du développement, de la paix et de la solidarité ».
Chaque jour du 31 août au 15 septembre, chacun à son tour, dans divers lieux de culte de Sibu, églises, temples protestants, méthodistes et anglicans mais aussi sikhs, bahaïs, hindous, bouddhistes et mosquées, dans le respect des normes de lutte contre le Covid-19, ont organisé des événements, assemblées, rencontres de commémoration. Il s'agit d'une initiative unique en son genre et organisée pour la première fois. Les prières et rencontres qui ont rassemblé les croyants concernaient des thèmes comme l'importance de la Constitution malaisienne, le respect pour la dignité de la vie, les bénédictions reçues dans l'histoire de la nation. « Entre autres éléments mentionnés, se trouvait également la fierté de préserver son propre patrimoine multiculturel et multi religieux, facteur unique à célébrer non seulement au cours de la Journée de la Malaisie » a déclaré à Fides Richard Lon, Directeur de l'UNIFOR. « L'objectif e ces événements était de renforcer la tolérance et la coopération, d'approfondir la connaissance des personnes concernant les différentes religions et de promouvoir l'harmonie et l'unité entre personnes de croyances et de traditions différentes » remarque Richard Lon, indiquant qu'ont participé des fonctionnaires, des institutions religieuses, des membres d'ONG et de la société civile.
« La prière et le dialogue interreligieux constituent deux formes et deux chemins permettant de renforcer l'harmonie sociale et de travailler ensemble. La célébration de la Journée de la Malaisie est un rappel pour tous et nous fait nous souvenir de la valeur collective du bien-être réciproque et du bien commun de la nation » affirme à Fides Catherine Ng, une catholique ayant participé aux rencontres organisées dans ce cadre.
Un aspect qui a uni les malaisiens a été la nécessité de faire front unique contre la pandémie de Covid-19. Le Ministre de l'Unité nationale, Datuk Halimah Mohamed Sadique, a déclaré que tous les citoyens doivent continuer à être conscients et responsables, en adhérant aux nouvelles procédures opérationnelles pendant que le pays lutte afin d'interrompre la chaîne de l'infection. Il a aussi souligné qu'est « particulièrement significative la force de l'unité atteinte par la population. La prospérité dont nous jouissons est le résultat direct de la volonté des malaisiens de pratiquer l'esprit d'unité au milieu des diversités de religions, d'ethnies et de cultures, fondement de la prospérité de notre bien-aimée patrie. L'unité garantira sûrement la paix à notre nation » a-t-il déclaré.
La Malaisie est un pays multiethnique, multiculturel et multi religieux. Sa population est composée de près de 32,7 millions de personnes dont plus de 60% de musulmans, les catholiques représentant 4% du total.
AFRIQUE/TANZANIE - Appel de l'Episcopat en direction du gouvernement en faveur d'une économie sociale de marché en mesure d'éradiquer la pauvreté
20/09/2020

Dodoma – Le gouvernement tanzanien doit adopter un nouveau modèle économique, celui de l'économie sociale de marché, visant à avoir une nation disposant d'une croissance économique durable et inclusive. C'est ce que souhaitent les Evêques de Tanzanie pour favoriser la participation au développement de l'ensemble de la nation.
« La Tanzanie a besoin d'une idéologie économique qui concentre les activités de développement du pays en direction d'une économie inclusive dans laquelle le libre échange et la concurrence seraient équilibrés » a déclaré le Père Charles Kitima, Secrétaire général de la Conférence épiscopale de Tanzanie . « Cet équilibre provient de l'Etat qui doit jouer un rôle de médiateur et des personnes qui représentent la priorité du pays » a souligné le prêtre à l'occasion d'un séminaire s'adressant aux opérateurs des moyens de communication et portant sur la manière de s'engager dans le domaine de l'adaptation de l'économie sociale de marché.
Le modèle proposé constitue le résultat d'une recherche scientifique et d'une analyse conduite par les économistes de la Mzumbe University, de la St Augustine University of Tanzania et de la Dar es Salaam University, coordonnée par les responsables religieux locaux. « Renforcer et construire des économies nationales sous leur gouvernement respectif » est l'objectif.
« Nous sommes convaincus que ce système, que nous étudions depuis 2016, constitue le meilleur et qu'il permettra ò ka Tanzanie de créer une économie durable pour les individus » a déclaré le Père Kitima, un système qui aide à réduire l'inflation et le chômage et améliore également le milieu de travail en promouvant le bien-être social.
Dans la note parvenue à l'Agence Fides, le prêtre a souligné que, pour qu'un pays se développe, il doit disposer d'un système économique solide et que c'est pour cela que certains pays sont parvenus à atteindre leurs propres objectifs. « Pour qu'une nation soit forte, elle doit avoir une économie forte. L'Economie de la Tanzanie est en croissance mais les citoyens en tant qu'individus sont encore pauvres, probablement à cause des méthodes, des philosophies et des technologies qui ont été employées et continuent à l'être ». Le Père Kitima a en outre exhorté les journalistes à s'assurer qu'au travers des nouvelles, des articles, des débats et des entretiens, ils présentent des contenus médiatiques transparents visant à expliquer ce système économique. « Vous avez la responsabilité de porter ce système à la connaissance de la communauté. Nous ne pouvons rien faire pour le développement national sans les moyens de communication et là où nous les avons ignorés, nous avons échoué » a-t-il déclaré. Il a en outre rappelé la grande responsabilité que les professionnels des moyens de communication ont en ce qui concerne l'explication détaillée du rôle de l'économie sociale de marché et l'explication de cette philosophie aux membres de tous les secteurs.
Un enseignant de la Saint Augustine University of Tanzania, fait écho aux Evêques. Pansian Ntui a mis en évidence combien le manque d'une philosophie et d'une idéologie a contribué à l'échec économique du pays depuis l'indépendance. « Depuis que nous avons obtenu l'indépendance, nous n'avons jamais eu un système permettant de guider un type d'économie saine : de 1961 à 1985, nous avons suivi l'économie socialiste, de 1985 à 1995 le système de marché libéral, de 1995 à 2005 le système des privatisations et ce jusqu'en 2005-2015. De 2015 à ce jour, nous mettons en œuvre une économie industrielle, ce changement nous rendant une nation privée de direction économique » a déclaré l'universitaire.
AFRIQUE/MALAWI - Lancement de la préparation de la Journée missionnaire mondiale de la part de l'Eglise au Malawi
20/09/2020

Lilongwe – L'Eglise au Malawi a lancé la préparation de la Journée missionnaire mondiale qui, cette année, sera célébrée le 18 octobre au travers de nouvelles modalités du fait de la pandémie de Covid-19. Il a en effet été décidé de faire amplement usage des moyens de communication catholiques tels que Radio Maria Malawi, où est intervenu l'Evêque de Mangochi, S.Exc. Mgr Montfort Sitima, et Luntha Television, qui a vu l'intervention du Directeur national des Oeuvres pontificales missionnaires du Malawi, le Père Vincent Mwakhwawa.
Intervenant au terme de la Messe télévisée, le Père Mwakhwawa a souligné la nécessité pour les catholiques du Malawi de s'unir dans la prière et de contribuer à une ultérieure propagation de la Parole de Dieu.
Le Père Mwakhwawa a en outre ajouté que, malgré la pandémie qui frappe la vie quotidienne des personnes, il existe malgré tout la possibilité pour les personnes de manifester l'amour.
« Le monde lutte actuellement contre le corona virus. Alors que nous portons des masques qui cachent nos sourires, nos cœurs devraient être ouverts en donnant aux nécessiteux et à l'Eglise afin d'étendre la prédication de l'Evangile. Nous sommes optimistes sur le fait que, cette année, la Journée missionnaire puisse être un succès » a déclaré le Père Mwakhwawa.
Une représentante des laïcs du Malawi, Mary Shawa, a souligné la nécessité pour les chrétiens de soutenir l'Eglise dans la diffusion de la Parole jusqu'aux extrémités de la terre.
Mary Shaba a ajouté que ce noble devoir devrait être atteint non seulement au travers des contributions fournies à l'Eglise mais aussi au travers des œuvres quotidiennes qui manifestent le Christ parmi les fidèles.
« Nous avons encore une autre possibilité pour nous, chrétiens au Malawi et dans le monde, de jouer un rôle fondamental dans la prédication de l'Evangile, non seulement au travers des donations mais aussi de nos œuvres. Il est temps d'être avec l'Eglise et ces trois mois préparation nous ont donné tout le temps de nous préparer véritablement de manière à avoir une Journée missionnaire mondiale spéciale en octobre cette année » a souligné Mary Shaba.
Un représentant des jeunes, Mallen Machika, étudiant en Médecine, a encouragé les fidèles laïcs, et en particulier les jeunes, à lire le Message du Saint-Père pour la Journée missionnaire mondiale. « Le Saint-Père nous exhorte à répondre à l'appel de Dieu au cours de cette période de pandémie et de dire avec fermeté : Me voici, envoyez moi pour partager l'amour et l'espérance aux autres en cette période particulière ».
Liens utils
LA REGISTRATION
Titre
Nom*
Nom de famille*
Email officiel*
Email personnel
Fonction*
Nation*
Ville*
Diocèse*
Téléphone
Adresse
Code Postal
MESSAGE

MOT DE PASSE OUBLIÉ
UTILISATEUR

.
.
.
.
.
Download : English - Español - Français - Português
OPPF
OEUVRE PONTIFICALE
DE LA PROPAGATION
DE LA FOI
La mission de la Propagation de la Foi est de susciter au sein du peuple de Dieu un esprit authentiquement universel afin de faire croître au sein des Eglises locales une conscience missionnaire selon la dimension naturelle de l’Eglise.
OPSPA
OEUVRE PONTIFICALE
DE SAINT PIERRE APOTRE
L’Œuvre de Saint Pierre collabore à la croissance des jeunes Eglises en soutenant financièrement la construction de nouveaux séminaires et les programmes de formation des nouveaux prêtres, religieux et religieuses locaux.
OPEM
OEUVRE PONTIFICALE
DE L’ENFANCE MISSIONNAIRE
L’Œuvre de l’Enfance Missionnaire ou Sainte Enfance emmène les enfants à la découverte de l’esprit missionnaire et leur enseigne à aider par la priere et par de petits sacrifices materiels les enfants de leur âge de par le monde.
UPM
UNION PONTIFICALE MISSIONNAIRE
L’Union missionnaire, âme des autres Œuvres missionnaires, est une association de clercs, religieux, religieuses et laïcs qui se propose de susciter dans l’Eglise la passion pour la mission, de contribuer à la formation missionnaire et de pousser les communautés chrétiennes à coopérer et à prendre une part active à l’activité d’évangélisation.

ADMINISTRATION DES SECRETARIATS
Au service du Gouvernement Central des OEuvres Pontificales Missionnaires, il y a un seul Bureau d'Administration pour les aspects administratifs et financiers du service des quatre Secrétariats internationaux aux OEuvres Pontificales Missionnaires dans le monde. (Statuts, art. 46)

OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES
Secrétariats internationaux
PRIVACY
CONDITIONS D'UTILISATION
DISCLAIMER
COPYRIGHT ©2020OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES TOUS LES DROITS RÉSERVÉS