ASIE/INDE - Appel de l'Archevêque de Bombay en faveur d'un vote responsable des catholiques
22/03/2019

New Delhi – « Les catholiques sont appelés à voter de manière responsable » : tel est l’appel lancé à l’adresse des fidèles indiens par S.Em. le Cardinal Oswald Gracias, Archevêque de Bombay et Président de la Conférence épiscopale d’Inde dans une Lettre pastorale publiée à l’occasion des élections générales. Ainsi que l’a appris l’Agence Fides, le Cardinal a invité les catholiques à « élire des responsables qui écoutent les personnes, comprennent leurs besoins et répondent de manière efficace ». « J’exhorte chaque communauté à discerner ce qui est le mieux pour notre pays. Nous devons voter avec discernement » a déclaré le Cardinal.
Dans sa lettre, parvenue à Fides, le Cardinal Gracias invite les personnes à « exercer leur droit de vote comme une obligation sacrée due au pays », ajoutant : « En tant que Pasteurs, nous unissant à toutes les personnes de bonne volonté, nous espérons que notre communauté pourra contribuer à l’avenir de notre nation ». Le Président de la CBCI réaffirme que l’Eglise ne s’identifie ni ne soutient aucun parti politique. Reconnaissant la contribution des derniers gouvernements aux énormes progrès accomplis par l’Inde au cours de ces dernières décennies, le Cardinal remarque que « cela a généré une grande espérance pour l’avenir ». Dans le même temps, relève-t-il, il faut se préoccuper de l’élargissement des différences entre riches et pauvres, des conditions des travailleurs occasionnels, du grave stress existant parmi les agriculteurs. En outre, « l’éthique perd actuellement son primat en tant que principe guide de la société. L’économie semble être la force motrice de toute décision. L’Inde est une nation spirituelle et pourtant Dieu est lentement poussé vers la périphérie » indique le Cardinal.
Il cite par ailleurs sept caractéristiques utiles à un bon responsable politique : travailler en faveur d’une économie qui cherche à aider les pauvres ; garantir un environnement sûr pour tous, en particulier pour les femmes et les enfants ; protéger les droits des populations tribales ; prendre soin des dalits ou intouchables ; promouvoir l’harmonie communautaire ; promouvoir un esprit d’intégration nationale et protéger l’environnement. La lettre s’achève par un appel aux catholiques du pays à accompagner le processus électoral par la prière.
Les élections générales se tiendront, selon les différents Etats de la Fédération, en sept phases s’étalant du 11 avril au 19 mai et serviront à élire 543 déités de la Lok Sabha – Chambre basse du Parlement indien. Le résultat du scrutin sera proclamé le 23 mai. L’électorat indien compte environ 900 millions d’ayant droit. Environ 80% de la population indienne sont hindous, les musulmans constituant 15% de la population et les chrétiens 2,3% aux côtés d’autres minorités religieuses.
AFRIQUE/BURKINA FASO - Prise de position de l'Evêque de Dori à propos de la disparition d’un prêtre
22/03/2019

Ouagadougou – « Nous n’avons pas de nouvelles depuis que le Père Joël Yougbaré est parti après avoir célébré la Messe dans le village de Bottogui le Dimanche 17 mars » indique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Laurent Dabiré, Evêque de Dori, dans le nord du Burkina Faso, à la frontière avec le Mali où depuis Dimanche dernier, a disparu le Père Joël Yougbaré, Curé de Djibo.
« Les recherches sont en cours mais jusqu’ici sans succès » a déclaré Mgr Dabiré, selon lequel rien ne peut être exclu pour l’instant. « Nous ne savons quoi penser. Le Père Joël Yougbaré pourrait avoir été enlevé ou s’être perdu le long de la route ou encore avoir eu un accident ». L’Evêque ajoute cependant que la zone dans laquelle a disparu le prêtre n’est pas sûre à cause de la présence de groupes djihadistes et que par suite « nous sommes très préoccupés ».
« Ce que nous savons est que le Père Joël Yougbaré, après avoir célébré la Messe dominicale à Bottogui rentrait dans sa Paroisse en parcourant la route Djibo-Tongomayel-Nianguel-Sergoussouma-Bottogui. Le prêtre a été vu alors qu’il repassait à Sergoussouma où il s’est arrêté de 14.30 à 15.00 locales.
Aux alentours de 16.30, alertés par un catéchiste qui voulait savoir si le prêtre était revenu à sa Paroisse sain et sauf, le Père Théodore Kpoda, Vicaire de Djibo, a tenté à plusieurs reprises de joindre à son téléphone portable le Père Joël Yougbaré sans obtenir de réponse de la part de ce dernier.
A la mi-février, un prêtre espagnol et quatre douaniers avaient été tués dans le cadre d’une attaque djihadiste perpétrée dans l’est du Burkina Faso alors qu’au Niger, un missionnaire italien, le Père Pierluigi Maccalli, de la Société des Missions africaines, a été enlevé le 17 septembre dernier à Tillaberi.
AMERIQUE/NICARAGUA - Prise de position de l'Archevêque de Managua en faveur de la participation du Nonce apostolique aux négociations
22/03/2019

Managua – L’Archevêque de Managua, S.Em. le Cardinal Leopoldo Brenes, a déclaré hier après la Messe célébrée à l’occasion de la Solennité de Saint Joseph, souvenir la participation du Nonce apostolique, S.Exc. Mgr Waldemar Stanislaw Sommertag, en qualité de témoin d’accompagnement aux négociations entre le gouvernement et l’Alliance civique. « Je pense que le Nonce recouvre un rôle particulièrement beau, parce qu’il a déclaré tenir ouverte la porte du dialogue avec le gouvernement et je pense qu’il le fait » a déclaré le Cardinal.
Il a par ailleurs, notamment en sa qualité de Président de la Conférence épiscopale, remercié publiquement Mgr Sommertag de sa participation en tant qu’envoyé du Saint-Siège et unique représentant de l’Eglise catholiques aux colloques après que la Conférence épiscopale du Nicaragua ait décliné l’invitation qui lui avait été faite de participer .
Les déclarations du Cardinal font suite à la conférence de presse improvisée du 18 mars à la porte de la Nonciature apostolique au cours de laquelle le Nonce a affirmé que disposer d’un canal de communication ouvert avec le gouvernement ne signifie pas « se ranger en faveur d’une partie ». Mgr Sommertag s’est plaint du fait qu’au Nicaragua, « la confiance est absente et les mensonges nombreux », soulignant par suite : « je n’ai ni chefs ni patrons, ni à droite ni à gauche, ni derrière ni devant ». Par ces affirmations, le Nonce apostolique entendait réagir aux différentes critiques exprimées quant à son action en tant que médiateur et témoin des négociations.
Une source de Fides nous rapporte les paroles du Nonce : « Je ne suis pas neutre. Je ne peux être neutre face à la souffrance d’un peuple mais je suis impartial. Je suis honnête et je parle de manière directe. Je parle aux personnes en m’appuyant sur les faits. Voila pourquoi certains parlent mal du Nonce. Parce qu’il dit les choses clairement et qu’il ne ment pas. Si vous le voulez, nous pouvons nous rencontrer tous les jours ici, si vous avez des doutes sur le travail du Nonce – a-t-il ajouté. Malheureusement, certains moyens de communication tendent actuellement un piège de manière à ce qu’il ne soit pas possible de négocier et je pense qu’il faut faire preuve d’un peu de prudence » a-t-il conclu.
Entre temps, les négociations sont dans l’attente de leur poursuite. L’OEA – Organisation des Etats américains – en la personne de Luis Almagro, son plus haut représentant, a subordonné sa participation au Dialogue national à la libération des prisonniers politiques.
VATICAN - Reconnaissance du martyre du Missionnaire du PIME Alfredo Cremonesi, tué au Myanmar
22/03/2019

Cité du Vatican – Au cours de l’Audience d’hier accordée à S.Em. le Cardinal Angelo Becciu, Préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints, le Saint-Père François a autorisé la promulgation de différents Décrets, dont celui relatif au martyre du Serviteur de Dieu Alfredo Cremonesi, prêtre profès de l’Institut pontifical pour les Missions étrangères . Né à Ripalta Guerina , le 16 mai 1902, Alfredo Cremonesi fut assassiné in odium fidei au Myanmar où il avait passé 28 ans en mission, le 7 février 1953. Les militaires birmans se retiraient après un affrontement avec des rebelles et incendièrent la maison du missionnaire et le couvent du village de Donoku. Après quoi, un militaire ouvrit le feu sur le Père Cremonesi, le blessant mortellement entre l’œil et la tempe. Précédemment, il avait été invité à quitter ce lieu très dangereux mais il avait préféré rester parmi ceux qui lui avaient été confiés. Il avait passé une vie de prière, de mortification, de don total de soi aux plus pauvres et aux abandonnés, parcourant de grandes distances à pieds pour annoncer l’Evangile aux tribus non chrétiennes.
L’Evêque de Crème, S.Exc. Mgr Daniele Gianotti, dans le Diocèse duquel est né le Père Alfredo Cremonesi, a annoncé le premier martyr de ce Diocèse. « Nous rendons grâce à Dieu qui a donné à Son Eglise de Crème et à l’Eglise tout entière, le témoignage d’un missionnaire martyr ». Il indique par ailleurs : « Si Dieu le veut, nous pourrions célébrer la Liturgie solennelle de Béatification du Père Cremonesi à Crème en octobre prochain, Mois missionnaire qu’en cette année 2019, le Pape François a boulu caractériser comme mois missionnaire extraordinaire ». « Le témoignage du Père Cremonesi pourra nous aider à conserver bien vivant en nous le feu de la mission, le désir de porter à tous la bonne nouvelle de Jésus-Christ ». Remerciant tous ceux qui ont contribué à la cause de béatification, l’Evêque a invité les prêtres a en donné la nouvelle au cours des Messes de Dimanche prochain, 24 mars, « dans un esprit de reconnaissance vis-à-vis de Dieu et d’engagement renouvelé à vivre et à témoigner l’Evangile de la charité et en demandant encore une fois à Dieu, par l’intercession du Père Cremonesi, la grâce de la libération de notre très cher Père Maccalli ».
Le Père Ferruccio Brambillasca, Supérieur général du PIME, a déclaré à AsiaNews : « La nouvelle remplit de joie tout l’Institut, l’Eglise au Myanmar et l’Eglise à Crème, qui a œuvré intensément à cette Béatification. Le Père Cremonesi, missionnaire au Myanmar, est l’un des nombreux témoins de notre Institut qui a œuvré pendant de nombreuses années avec dévouement dans cette très belle terre d’Asie. Que le nouveau Bienheureux nous aide tous à redécouvrir l’unicité de la vocation missionnaire au cours de l’année pendant laquelle nous célébrerons le Mois missionnaire extraordinaire ».
Liens utils
LA REGISTRATION
Titre
Nom*
Nom de famille*
Email officiel*
Email personnel
Fonction*
Nation*
Ville*
Diocèse*
Téléphone
Adresse
Code Postal
MESSAGE

MOT DE PASSE OUBLIÉ
UTILISATEUR

Nouvelles

Liens utils


OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES
Secrétariats internationaux
PRIVACY
CONDITIONS D'UTILISATION
DISCLAIMER
COPYRIGHT ©2019OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES TOUS LES DROITS RÉSERVÉS