AMERIQUE/ETATS-UNIS - Commentaire de la Conférence épiscopale aux récentes normes fédérales en cours d’adoption en matière de demande d’asile
20/08/2019

Washington – L’Agence Fides a reçu une déclaration de la Conférence épiscopale des Etats-Unis concernant les normes récemment émises par l’administration américaine sur les migrants résidant dans le pays. Cette dernière a par ailleurs fixé un terme de 30 jours pour envoyer des commentaires à son propos.
« La mesure permettrait à l’administration d’empêcher à la majeure partie des personnes qui arrivent à notre frontière sud d’avoir accès à l’asile aux Etats-Unis » indique le texte envoyé à Fides, qui remarque : « la Conférence épiscopale des Etats-Unis a présenté des commentaires le 9 aout et a qualifié la norme d’illégale, injuste et inconsciente ».
S.Exc. Mgr Joe S. Vásquez, Evêque d’Austin et Président du Comité pour les Migrations de la Conférence épiscopale a fait quant à lui la déclaration suivante : « Nous avons de sérieuses préoccupations quant à la règle finale provisoire de l’administration émise le 16 juillet 2019 laquelle limite fortement l’admissibilité à l’asile aux Etats-Unis à la frontière sud ». « La norme en question interdit toute tentative à la grande majorité des demandeurs d’asile parce qu’elle requiert que la protection soit demandée dans presque tous les autres pays dans lesquels les migrants transitent, faisant de l’asile aux Etats-Unis une lointaine possibilité ». Nous croyons non seulement que cette règle est illégale mais aussi qu’elle met en danger la sécurité des personnes vulnérables et des familles qui fuient la persécution, menaçant même l’unité de ces familles.
En outre, la norme va à l’encontre de la tradition de notre nation, responsable mondial qui aide et joue le rôle de catalyseur pour les autres afin de fournir une protection humanitaire aux nécessiteux. Nous rappelons au Département de la Justice et à celui de la Sécurité nationale que la manière dont nous répondons aux demandeurs d’asile qui arrivent à notre frontière est la preuve de notre caractère moral et nous recommandons fortement à l’administration d’annuler cette norme » affirme le communiqué de l’Episcopat.

AMERIQUE/PEROU - Premier hôpital d’oncologie pédiatrique du Pérou et d’Amérique du Sud, soutenu notamment par l’Eglise
20/08/2019

Cusco – Avec la bénédiction de S.Exc. Mgr Nicola Girasoli, Nonce apostolique au Pérou, et de S.Exc. Mgr Richard Alarcón, Archevêque de Cusco, a été présenté à la communauté nationale le premier hôpital d’oncologie pédiatrique du Pérou et d’Amérique du Sud.
Le Centre, qui porte le nom de Vidawasi se trouve dans la ville de Yanahuara, au sein du district d’Urusco de Cusco.
A la cérémonie, qui a eu lieu le 10 aout, ont également participé Jesús Dongo et Marina Cano, fondateurs de l’Association homonyme ainsi que des autorités locales, des représentants des institutions impliquées dans cette initiative et un large public.
Au cours de la bénédiction, ont été visitées les zones administratives et récréatives de l’hôpital ainsi que la maison Vidawasi, le village médical, celui du bénévolat, les refuges familiaux et une chapelle.
Mgr Girasoli a affirmé que Vidawasi constitue une bénédiction pour tous les péruviens dans la mesure où il s’agit d’une œuvre faite avec le cœur et dans un esprit de solidarité au sein de laquelle tous les jeunes cancéreux trouveront la guérison de leurs maux et la tranquillité dont ils ont besoin grâce à la position stratégique de ce centre dans la vallée sacrée des Incas.
De son côté, Jesús Dongo, fondateur de Vidawasi, a remercié l’Eglise pour avoir été l’une des premières institutions à ouvrir les portes pour entreprendre le projet. Il a également invité le pays tout entier à s’unir dans cette croisade pour faire partie de cet hôpital pédiatrique.
Le projet Vidawasi est soutenu par le Saint-Siège. En outre, il dispose du soutien international de l’hôpital Saint Jean de Dieu et de la Fondation Puigvert de Barcelone, de l’hôpital pédiatrique Teletón d’oncologie du Mexique, de l’hôpital Saint Jude des Etats-Unis et de centres spécialisés en cancérologie du monde entier.
ASIE/PAKISTAN - Déclarations de l’Archevêque de Karachi dans le cadre de la Journée pour les minorités
20/08/2019

Karachi – « Le fondateur du Pakistan, Mohammad Ali Jinnah, dans son discours historique du 11 aout 1947, nous a assuré que les personnes de foi différente de l’islam auraient été des citoyens du Pakistan avec les mêmes droits et les mêmes devoirs. Par conséquent, nous devrions être traités comme des citoyens égaux du Pakistan pour tous et pendant tous les 365 jours de l’année, sans qu’il soit besoin de disposer d’une Journée pour les minorités religieuses du Pakistan » a déclaré à l’Agence Fides S.Em. le Cardinal Joseph Coutts, Archevêque de Karachi. Le Cardinal Coutts, renommé pour son engagement en faveur de la promotion de la paix et de l’harmonie au Pakistan, a déclaré à Fides, dans le cadre de cette Journée célébrée dans tout le pays le 11 aout : « Nous, en tant que personnes sommes pakistanais, Nous ne sommes pas des immigrés d’aucun autre pays. Nous sommes nés et nous avons grandi au Pakistan et nous vivons ici depuis des siècles, avant l’indépendance du Pakistan. Nous ne devrions pas être traités comme des citoyens de deuxième classe ».
Le Cardinal poursuit : « Nous avons contribué au développement du pays depuis le premier jour de son indépendance et nous le faisons encore aujourd’hui. La Conférence épiscopale du Pakistan a répondu à l’appel du Premier Ministre, Imran Khan, en vue de la construction de bassins hydriques et de digues au Pakistan et nous avons recueilli des donations de l’ensemble de nos chrétiens pakistanais ».
Dans ce but, « nous devrions être traités comme des citoyens égaux aux autres et non pas en tant que minorités religieuses du Pakistan ». Le Cardinal a en outre affirmé : « J’apprécie le Premier Ministre, Imran Khan, pour la forte opposition qu’il a exprimé vis-à-vis des conversions forcées dans son discours du 30 juillet dernier alors qu’était célébrée la Journée des Minorités » . Il a conclu : « Il semble que ce gouvernement soit particulièrement conscient des défis du peuple des minorités religieuses du Pakistan. C’est un signe positif. Nous demandons à ce que soit assurée la protection des minorités religieuses et de leurs lieux de culte ».
VATICAN - Anniversaire des Conventions de Genève et rappel du Pape à « observer tous les limites imposées par le droit international humanitaire »
20/08/2019

Cité du Vatican – Après la prière mariale de l’Angelus, le Saint-Père François a rappelé aux pèlerins réunis Place Saint-Pierre qu’en ce jour était célébré le 70ème anniversaire des Conventions de Genève par ces paroles : « Aujourd’hui marque le 70ème anniversaire des Conventions de Genève, importants instruments juridiques internationaux qui imposent des limites à l’usage de la force et visent à la protection des civils et des prisonniers en temps de guerre. Puisse cet événement rendre les Etats toujours plus conscients de la nécessité incontournable de protéger la vie et la dignité des victimes des conflits armés. Tous sont tenus à observer les limites imposées par le droit international humanitaire, en protégeant les populations sans défense et les structures civiles, en particulier les hôpitaux, les écoles, les lieux de culte et les camps de réfugiés. N’oublions pas que la guerre et le terrorisme sont toujours une grave perte pour l’ensemble de l’humanité. Ils représentent la grande défaite humaine ! ».
Liens utils
LA REGISTRATION
Titre
Nom*
Nom de famille*
Email officiel*
Email personnel
Fonction*
Nation*
Ville*
Diocèse*
Téléphone
Adresse
Code Postal
MESSAGE

MOT DE PASSE OUBLIÉ
UTILISATEUR

Nouvelles

Liens utils


OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES
Secrétariats internationaux
PRIVACY
CONDITIONS D'UTILISATION
DISCLAIMER
COPYRIGHT ©2019OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES TOUS LES DROITS RÉSERVÉS