CIAM
Le Centre international d’Animation missionnaire «Bienheureux Paolo Manna»

Vise à insuffler la passion pour le Royaume de Dieu chez les membres du Clergé, les religieux et religieuses ainsi que chez les laïcs, à en former la personnalité apostolique et à les pousser sur les chemins de la mission.

Il s’agit d’un laboratoire missionnaire, dans lequel converge ce qui est réalisé en matière de réflexion missiologique et dans la pratique de l’évangélisation.

QUE FAIT-IL?

Il organise des cours spécifiques pour:

  • les Evêques
  • les formateurs
  • les théologiens
  • les Directeurs des Œuvres Pontificales Missionnaires
  • les experts de la Communication sociale dans le domaine missionnaire
  • les prêtres et les religieuses
  • les laïcs engagés
  • les mouvements missionnaires de la jeunesse.

Il accueille des groupes pour

  • des retraites et exercices spirituels
  • des rencontres de réflexion et de prière.
Omnis Terra
Cours d’Etudes pour la Mission

Le charisme de l’Union pontificale missionnaire est de donner une âme authentique à l’activité missionnaire et de contribuer à la formation apostolique des ouvriers de l’Evangile.

Elle le fait au travers d’une vive participation à la réflexion missionnaire des Eglises et de la publication de la revue Omnis Terra ainsi que du Cours d’Etudes pour la Mission.

Omnis Terra

Omnis Terra est le « trésor caché » qui doit être connu et utilisé – ainsi que nous l’ont écrit plusieurs prêtres d’Eglises d’Afrique. Il est caché de par son humble présentation typographique, vraiment pauvre. Mais il s’agit d’un trésor parce que la revue est riche en contenus, offerts par des Missiologues, des Missionnaires et de nombreuses voix influentes des Eglises locales du monde entier. Il s’agit d’une revue internationale.

Cours d’Etudes pour la Mission

Le cours bisannuel d’Etudes pour la Mission offre la clef de lecture en ce qui concerne la authenticité des contenus, la méthodologie de l’activité évangélisatrice et ravive l’espérance en ceux qui sèment, dans la sueur et le sang, la Parole de Dieu, dans le champ du monde. Il s’agit, en quelque sorte, d’une synthèse du développement de la théologie et de la praxis de l’évangélisation du Concile Vatican II à nos jours.

Formation Religieux et Laïcs
.

Religieux

Ceux qui sont appelés au travers d’une vocation spéciale à se donner complètement à Dieu, dans toute leur personne, leur corps, leur volonté, s’expropriant presque d’eux-mêmes, sont, par cela même, faits porteurs, annonciateurs et signes visibles du salut de Dieu pour l’humanité. Ils sont essentiellement des témoins choisis de la Paternité et de la Maternité universelle de Dieu.

Religieux et religieuses doivent être un instrument d’évangélisation dans un monde où se sont ouverts «les immenses espaces de la charité, de l'annonce de l'Evangile, de l'éducation chrétienne, de la culture et de la solidarité avec les pauvres, les victimes de la discrimination, les marginaux et les opprimés» (Redemptoris Missio, n° 69).

Laïcs

La mission est une dimension nécessaire dans la vocation chrétienne de tout membre et de chaque membre du Peuple de Dieu. Aucun secteur n’en est exclu. Aux laïcs, a été confiée la mission d’être le levain évangélisateur dans le monde entier, dans l’état de vie auquel ils ont été appelés! 

Formation Evêques et Clergé
.

Evêques

En tant que Pasteurs des Eglises, les Evêques sont placés comme sentinelles qui annoncent le Dieu qui vient, comme prophètes, qui interprètent l’histoire de l’humanité à la lumière de Dieu, comme sacrements du Christ, mort et ressuscité, dans l’acte suprême de donation pour le salut de toute l’humanité. Le cadre et les intérêts de leur ministère s’étend au-delà du soin quotidien des Eglises dont ils ont la charge parce qu’ils doivent avoir le cœur du Christ.

L’Evêque est celui qui préside dans la charité. Il est le signe de l’unité pour la prédication et la diffusion du Royaume.

Il est continuellement poussé à diffuser la culture de l’Evangile dans ce monde, dont son Diocèse représente une partie et non le tout. S’il parcourt lui le chemin de la mission, son troupeau le suivra. Mais s’il ne bouge pas, son troupeau s’endormira et dépérira. Lui, le Pasteur, est l’Evangélisateur. Avec le Pape, il est le protagoniste de la mission évangélisatrice de l’Eglise.

«Dans son Diocèse, avec lequel il ne fait qu’un, l’Evêque, quand il anime, fait avancer, dirige l’œuvre missionnaire, rend présents et pour ainsi dire visibles l’esprit et l’ardeur missionnaires du Peuple de Dieu, en sorte que le Diocèse tout entier devient missionnaire» (Ad Gentes, 38)

Clergé

Le prêtre est le pasteur qui a pour mission de guider la communauté qui lui est confiée. Mais il sait que ce qui est demandé à un ministre de Dieu est de prêcher l’Evangile aux peuples, proches, qu’il connaît, et lointains, qui n’ont jamais reçu la nouvelle du Christ.

«Tous les prêtres doivent avoir un cœur et une mentalité missionnaires, être ouverts aux besoins de l'Eglise et du monde, attentifs aux plus éloignés et surtout aux groupes non chrétiens de leur milieu. Dans la prière et en particulier dans le sacrifice eucharistique, ils porteront la sollicitude de toute l'Eglise pour l'ensemble de l'humanité. Plus spécialement, les prêtres qui se trouvent dans des zones à minorité chrétienne doivent être mus par un zèle et une volonté missionnaires particuliers; le Seigneur, en effet, leur confie non seulement la sollicitude pastorale de la communauté chrétienne mais aussi et surtout l'évangélisation de leurs compatriotes qui ne font pas partie de son troupeau» (Redemptoris Missio 67).

«Le don spirituel que les prêtres ont reçu à l’ordination les prépare, non pas à une mission limitée et restreinte, mais à une mission de salut d’ampleur universelle, jusqu’aux extrémités de la terre». (Presbyterorum Ordinis 10).

HISTOIRE

Le Bienheureux Paolo Manna, « dont le nom mérite d’être tracé en lettres d’or dans les annales de l’Eglise » (Bienheureux Pape Paul VI, Lettre apostolique Graves et Increscentes, 1966), est le fondateur de l’Union missionnaire du Clergé. Il était convaincu que, tant que les prêtres et les Evêques n’auraient pas été convertis à l’idée missionnaire, les missions seraient restées un fait confié seulement à ce petit groupe de missionnaires, absolument insuffisant de par son nombre à la mission universelle de l’Eglise. Il pensa à une association du clergé dont le seul but serait d’animer et de transmettre l’élan missionnaire aux Pasteurs et aux formateurs des communautés. Ces derniers, les prêtres, devaient être presque une unité militaire dans les tranchées, aidant et soutenant ceux qui se trouvaient en première ligne. C’est seulement à cette condition que toutes les communautés auraient pu devenir missionnaires. Cette Union est pensée comme « école d’éducateurs au service apostolique, vécue selon une clef universaliste ».

En 1916, l’Union fut approuvée par le Pape Benoît XV. En quelques années, l’œuvre s’étendit à presque l’ensemble du monde. Le Premier Congrès international de l’Union – qui eut lieu le 3 janvier 1922 – déclara le besoin de l’enseignement de la Missiologie dans les Séminaires, une science encore inconnue dans les instituts de formation catholiques. Dans ses écrits, le Bienheureux Père Paolo Manna insiste sur le rôle irremplaçable des prêtres dans le domaine de l’annonce de l’Evangile et de l’éducation d’une conscience missionnaire chez les laïcs.

La diffusion de l’Union fut rapide après que le Pape, dans son Encyclique Maximum Illud (1919), recommanda sa présence dans tous les Diocèses.

Au travers d’une importante activité de prédication et de diffusion par la presse, le Bienheureux Père Paolo Manna impliqua des ecclésiastiques et des laïcs dans la diffusion de l’idéal missionnaire alors qu’il lançait aux jeunes le défi de le mettre en œuvre. Il n’existait pas pour lui de vocation missionnaire distincte de la vocation sacerdotale ou chrétienne. Sa devise était « tous missionnaires ! », tous les baptisés mais surtout « chaque prêtre par nature, par définition est missionnaire » et « la fonction première et fondamentale de l’Eglise est l’évangélisation du monde, du monde entier ». Cet esprit missionnaire universel devait être intégré à l’esprit d’unité de ceux qu’il fut le premier à appeler les « frères séparés », « condition indispensable au triomphe intégral de l’Evangile dans le monde ». Comme les prêtres, les religieux et religieuses ainsi que les laïcs consacrés sont les opérateurs naturels de la mission et, au travers du Décret Huic Sacro (1944), la Congrégation de Propaganda Fide leur offre également l’appartenance à l’Union.

Par le Décret du 28 octobre 1956, l’Union se voit concéder par le Vénérable Pape Pie XII le titre de « pontificale » et prend par suite le nom de « Union missionnaire pontificale du Clergé, des religieux et religieuses et des Laïcs consacrés ».

Dans son grand âge, comme dans un rêve, le Bienheureux Père Manna étend son grand plan missionnaire à caractère prophétique et universel : il invite les Eglises à fonder des Séminaires missionnaires afin de participer directement à l’évangélisation du monde et à venir en aide aux jeunes Eglises de mission.

Le Bienheureux Père Manna mourut le 15 septembre 1952 et fut béatifié le 4 novembre 2001 par Saint Jean Paul II.

MISSION

L’Union Missionnaire du Clergé a comme but spécifique la croissance de l’action missionnaire et l’expansion des missions au travers de l’engagement direct de ceux qui, comme les Apôtres, ont reçu l’appel «Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit…» (Mt 28, 19). Le but de son action n’est pas seulement de faire connaître les progrès de la foi dans le monde et d’aider, par la prière et les offrandes, les missionnaires mais elle consiste surtout à soutenir et à faire en sorte que l’Eglise soit en mesure d’exercer sa mission d’évangélisation au travers de davantage de missionnaires, d’un clergé indigène et de laïcs engagés.

L’UPM veut:

  • promouvoir la conscience missionnaire chez les séminaristes, les prêtres et les religieux;

  • animer tous les animateurs du Peuple de Dieu en vue de la Mission (Redemptoris Missio 84), diffusant et promouvant les autres Œuvres Pontificales Missionnaires;

  • union des chrétiens pour qu’ils «soient parfaits dans l’unité, et que le monde reconnaisse que Tu m’as envoyé…» (Jn 17, 23);

  • mettre toute l’Eglise «en état de mission»;

  • méditer l’Ecriture Sainte afin de comprendre le plan du salut universel de Dieu et de connaître la nature missionnaire de Son Eglise;

  • lire et étudier les documents du Concile Vatican II et les Encycliques missionnaires des Papes;

  • voir son histoire personnelle et celle de sa propre Eglise dans une perspective mondiale afin de penser et d’agir sur un plan universel;

  • prier «le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson» (Mt 9, 38).

LA REGISTRATION
Titre
Nom*
Nom de famille*
Email officiel*
Email personnel
Fonction*
Nation*
Ville*
Diocèse*
Téléphone
Adresse
Code Postal
MESSAGE

MOT DE PASSE OUBLIÉ
UTILISATEUR

UNION PONTIFICALE MISSIONNAIRE
... Inspirer dans l'Eglise la passion pour la mission
et réveiller les communautés chrétiennes à coopérer à l'évangélisation
UNION PONTIFICALE MISSIONNAIRE
... Inspirer dans l'Eglise la passion pour la mission
et réveiller les communautés chrétiennes à coopérer à l'évangélisation
UNION PONTIFICALE MISSIONNAIRE
... Inspirer dans l'Eglise la passion pour la mission
et réveiller les communautés chrétiennes à coopérer à l'évangélisation
UNION PONTIFICALE MISSIONNAIRE
... Inspirer dans l'Eglise la passion pour la mission
et réveiller les communautés chrétiennes à coopérer à l'évangélisation
UNION PONTIFICALE MISSIONNAIRE
... Inspirer dans l'Eglise la passion pour la mission
et réveiller les communautés chrétiennes à coopérer à l'évangélisation
HISTOIRE
Le Bienheureux Paolo Manna, « dont le nom mérite d’être tracé en lettres d’or dans les annales de l’Eglise » (Bienheureux Pape Paul VI, Lettre apostolique Graves et Increscentes, 1966), est le fondateur de l’Union missionnaire du Clergé. Il était convaincu que, tant que les prêtres et les Evêques n’auraient pas été convertis à l’idée missionnaire, les missions seraient restées un fait confié seulement à ce petit groupe de missionnaires, absolument insuffisant de par son nombre à la mission universelle de l’Eglise. Il pensa à une association du clergé dont le seul but serait d’animer et de transmettre l’élan missionnaire aux Past...

MISSION
L’Union Missionnaire du Clergé a comme but spécifique la croissance de l’action missionnaire et l’expansion des missions au travers de l’engagement direct de ceux qui, comme les Apôtres, ont reçu l’appel «Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit…» (Mt 28, 19). Le but de son action n’est pas seulement de faire connaître les progrès de la foi dans le monde et d’aider, par la prière et les offrandes, les missionnaires mais elle consiste surtout à soutenir et à faire en sorte que l’Eglise soit en mesure d’exercer sa mission d’évangélisation au travers de davantage de missionnaires, dR...



Activité
Omnis Terra
Formation Religieux et Laïcs
Formation Evêques et Clergé





UNION PONTIFICALE MISSIONNAIRE
Secrétariat international
Via di Propaganda, 1C 00187 ROMA
Téléphone: (0039)06 698 80132 - 80252 Fax: (0039)06 698 80124 Courriel: pum@org.va


OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES
Secrétariats internationaux
PRIVACY
CONDITIONS D'UTILISATION
DISCLAIMER
COPYRIGHT ©2017OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES TOUS LES DROITS RÉSERVÉS