2022, une année d’exception pour les Œuvres pontificales missionnaires

2022, une année d’exception pour les Œuvres pontificales missionnaires

< De vuelta a

L’année 2022 est une année d’exception pour les Œuvres pontificales missionnaires (OPM). Deux événements en particulier sont à retenir : la béatification du 22 mai de Pauline Jaricot (1799-1862) et le 200e anniversaire de fondation de l’Œuvre de la propagation de la foi. Les OPM célèbrent également leur 100e anniversaire de reconnaissance au rang de « pontificales », le 3 mai. La quatrième œuvre, reconnue « pontificale » quelques années plus tard, fête le 150e anniversaire de naissance de son fondateur, le bienheureux Paolo Manna...

... Les OPM : des œuvres au service de la Mission

Cette année marque le centenaire de trois œuvres Pontificales missionnaires et la béatification de Pauline-Marie Jancot. Ces œuvres soutiennent par la prière et la générosité de toutes les Eglises locales la grande mission d'évangélisation des peuples dans le but de faire des disciples de Jésus-Christ de toutes les nations. Le but ultime de cette Mission est clair : que tous croient en Jésus-Christ et aient la vie en son Nom.

L'Œuvre pontifical de la propagation de la. foi fut fondée il y a 200 ans par Pauline-Marie Jancot, cette femme totalement engagée, au nom de foi, dans la Mission tant dans son milieu de vie qu’ad gentes, c'est-à-dire-parmi tous les peuples. Elle est le modèle par excellence pour tout disciple-missionnaire qui prend au sérieux I’appel du Christ à vivre et à annoncer en tout lieu son Evangile. Sa vie nous ramène à l’essential de la vie de disciple : une vie bien ancrée en Jésus-Christ par la prière, I’amour fraternel et universel. Pour que Pauline puisse bien accomplir sa mission de disciple dans une époque difficile, par la prière Jésus lui a révèle ce secret : « Reste avec moi dans le fond de ton cœur. » Alors elle découvre qu’habitée par cette présence en elle, le Seigneur veut manifester son Amour aux hommes et femmes qu’elle rencontre. La mission des disciples présente, à toute époque, de grands défis, et Pauline nous livre son secret : «Que ne pourrait une âme constamment unit a Jésus. » Pauline nous inspire une spiritualité valorisant la vocation de chaque baptise, le projet de Dieu sui lui, en suivant pas à pas le Maître : « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie ! » (JEAN 20,21). A LA FIN de sa vie, elle dit : « Marchez seulement à sa suite, mettant vos pieds dans les traces des siens, et vous verrez que celui qui suit Jésus ne marche pas dans les ténèbres, qu’il est la voie, la vérité et la vie. Donc, laissez-le faire. » 

Devenue pontificale il y a 100 ans, la Propagation de la foi (Mission-foi) vient en aide aux 1200 diocèses particulièrement pauvres de l’Eglise universelle. C’est l'annonce de l’Évangile qui y est soutenue, et nous avons à cœur, en particulier, le beau travail des milliers de catéchètes engagés dans la transmission de la foi. Evêques, communautés chrétiennes, religieux et religieuses missionnaires ont droit au partage de subsides venant du fonds de solidarité créé chaque année par l’OPPF.

Dans le souci de former nos jeunes à devenir disciples de Jésus et à prendre part à sa Mission. L'enfance missionnaire (Mond’Ami), fondée en 1843, est aussi devenue pontificale il y a 100 ans. Enfants et adolescents bénéficient d'une animation pour les éveiller et les guider dans la vie de disciples-missionnaires. Plus que dynamique dans l'hémisphère Sur et dans certains pays d'Asie, le défi ici demeure de faire connaitre ce service d’animation aux écoles confessionnelles, aux paroisses e à leurs catéchètes, et enfin aux parents qui ont à cœur de voir leurs enfants vivre en baptises-envoyés, afin que tous puissent l’apprécier et en comprendre l’importance.

Enfin, la responsabilité de former des jeunes séminaristes est en grande partie soutenue dans l’Église universelle par l’Œuvre de Saint-Pierre-Apôtre (Prêtres de demain). Fondée en 1889, devenue pontificale également il y a 100 ans, cette œuvre a permis à des milliers de jeunes de se préparer afin d'être ordonnes au ministère sacerdotal dans les jeunes Eglises qui connaissent une relève fervente et joyeuse. Environ 80000 séminaristes dans 770 séminaires reçoivent l’aide de fonds de solidarité annuellement.

Ces trois œuvres pontificales centenaires se trouvent à Rome, dans l’édifice et la structure même de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples qui fête 400 ans et fut longtemps connue sous le nom de Propaganda Fide. La plus jeune des œuvres, l’Union pontificale missionnaire (Animation missionnaire), y est également présente, elle qui fut fondée en 1916 par le bienheureux Paolo Manna et reconnue pontificale en 1956. Elle voit à l’animation et à la formation missionnaire continue de tous les baptises. Comme nous le rappelle le cardinal Tagle, « la mission est dans le cœur de chacun de nous, chaque baptise est un missionnaire du Royaume de Dieu, la mission est un appel pour tous les baptisés » (Fides, Message du cardinal Tagle, octobre 2021).

Demandons à Pauline Jaricot, béatifiée le 22 mai prochain, et au service d’animation missionnaire des Œuvres pontificales missionnaires présent dans environ 140 pays, de nous accompagner dans notre conversion à la Mission qui demande de simplement laisser Jésus faire sa demeure en nous, et l’Esprit nous guider en tout. Le chemin synodal entrepris en octobre 2021 prépare un renouveau missionnaire sur tous les continents et il sera une réussite si nous savons ensemble nous mettre à son écoute. Soyons donc de bons compagnons et de bonnes compagnes de route et plus que jamais actifs dans la Mission en y participant.

Pour Mgr Giampietro Dal Toso, président des OPM, ces jubilés sont très significatifs et constituent une occasion pour l’Église de réfléchir au sens de la Mission à notre époque, ainsi qu’à faire sa redécouverte.

Dans son Message pour la Journée mondiale des missions 2022, le pape François dit continuer à « rêver d’une Église entièrement missionnaire et d’un nouveau printemps missionnaire des communautés chrétiennes ». Tout en soulignant les « grands mérites historiques » des OPM, il invite les chrétiens à se « réjouir avec elles en cette année spéciale pour leurs activités de soutien à la mission évangélisatrice dans l’Église universelle et dans les Églises locales », confiant qu’elles « trouveront dans ces Œuvres un instrument solide pour nourrir l’esprit missionnaire dans le Peuple de Dieu. »

Père Yoland Ouellet, OMI, Directeur National des OPM au Canada.

Pour plus d'informations:

Site Internet des OPM Canada,

Revue UNIVERS.