Le chemin jusqu'à la béatification

Le chemin jusqu'à la béatification

En 1922, soit un siècle après sa fondation, l’œuvre de la Propagation de la Foi inspirée par Pauline a été élevée par Pie XI au rang d’œuvre pontificale et a vu son siège transféré à Rome.

 

En 1926, le même pape rend hommage au génie missionnaire de Pauline et introduit sa cause de béatification. Pour la première fois, toute l’Église est appelée à célébrer le dimanche de la mission universelle, l’avant-dernier dimanche du mois d’octobre.

Le diocèse de Lyon instruit le procès en béatification de Pauline Jaricot devant le Saint-Siège dès 1930. 

Le miracle approuvé par le Décret du Pape François est intervenu en 2012, année du 150ème anniversaire de la naissance de Pauline. La petite Mayline Tran, âgée de trois ans, perdit connaissance par suffocation à cause d'un mauvais transit de nourriture. Hospitalisée en un état désespéré après les faits, elle subit un arrêt cardiovasculaire de 20 mn et fut considérée comme perdue. Malgré la suspension des soins médicaux, la famille se refusa de mettre fin à l'assistance artificielle vitale. Ils commencèrent par suite une neuvaine à la Vénérable Pauline Jaricot. Peu après, la fillette se réveilla mais elle présentait des dommages cérébraux, le pronostique étant celui de l'état végétatif. Toutefois, contre toute espérance, elle est complètement guérie. La guérison fut soumise au Tribunal ecclésiastique de l'Archidiocèse de Lyon, qui l'examina du 20 juillet 2018 au 28 février 2019. Ses conclusions furent envoyées à la Congrégation pour la Cause des Saints. La commission médicale a par suite validé la nature inexplicable de la guérison. (Agense Fides 1/6/2020)

Le Vatican a annoncé le 26 mai 2020, la reconnaissance d'un miracle attribué à Pauline Jaricot (1799-1862) ouvrant ainsi la voie à sa béatification.