ppoomm-Giappone-Tokyo ppoomm-Giappone-Tokyo

© Giappone-Tokyo

"Toute l'église
pour le monde entier"

   ( Bienheureux Paul Manna )

Union Pontificale Missionnaire

Histoire

L'Union pontificale missionnaire naît le 31 octobre 1916 d'une idée du Bienheureux Père Paolo Manna, missionnaire de l'Institut pontifical pour les Missions étrangères (PIME) dans le but d'animer et de former les fidèles baptisés à leur responsabilité missionnaire au travers du service pastoral des Evêques et des prêtres selon la devise « Toute l'Eglise pour le monde entier ». Restituée à son identité originale de service rendu à la foi et à la mission de tous les baptisés par Saint Paul VI en 1966, elle poursuit aujourd'hui une nouvelle modalité opérationnelle de formation missionnaire de l'ensemble du peuple de Dieu. En 2016 a débuté un parcours d'écoute, d'étude et de discernement visant à comprendre et à servir les besoins locaux de formation permanente au profit de la foi et de l'évangélisation des Eglises particulières, en particulier celles liées à la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples, dans leurs différents sujets ecclésiaux – fidèles laïcs, familles, jeunes, catéchistes, Evêques, prêtres et diacres, religieux et religieuses - avec une attention particulière aux communautés religieuses fondées localement et de droit diocésain. Le Centre international d'Animation missionnaire (CIAM) naquit le 31 mai 1974 dans le sillage de l'Assemblée du Synode des Evêques débouchant sur la publication de l'Exhortation apostolique Evangelii Nuntiandi, alors qu'était Préfet de la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples S.Em. le Cardinal Angelo Rossi (1970-1984).l’Evangelizzazione dei Popoli (CEP), nei loro vari soggetti ecclesiali (fedeli laici, famiglie, giovani, catechisti, vescovi, preti e diaconi, religiosi e religiose con particolare attenzione alle comunità religiose localmente fondate e di diritto diocesano).

 

Mission

A la lumière de l'unique mission de Jésus-Christ confiée à l'Eglise par le Saint-Esprit, les engagements de formation à la mission sont appelés à une implication créative avec la foi, la prière, le témoignage et la charité de tout chrétien. Il s'agit de vivre et de nous éduquer à la seule communion ecclésiale dans laquelle l'Eglise universelle, les Eglises particulières, les Eglises de plus récente fondation fruit de l'activité missionnaire des siècles passés, les instituts missionnaires et de vie consacrée, les mouvements ecclésiaux et les nouvelles communautés de vie chrétienne, peuvent servir au salut de tous, à la transmission de la foi et à la transformation du monde en dialogue avec la conscience et la liberté e chacun, avec les peuples, leurs cultures et leurs religions.

L'ouverture universelle de la foi en état de mission permanente intéresse cependant tous les chrétiens du monde entier à partir des besoins d'évangélisation propres à chaque Eglise locale. Nous entendons par formation permanente tout ce qui peut intéresser la croissance, le développement, la purification, la solidité, le mûrissement de la foi chrétienne entendue comme rencontre personnelle avec Jésus-Christ vivant dans Son Eglise. La mission, dans son origine paradigmatique de rapport de la foi chrétienne avec le monde, en particulier dans ses dimensions non chrétienne et d'absence de la foi elle-même, représente l'ouverture universelle et la responsabilité ecclésiale en direction de la plénitude de la dignité humaine de tous, comme de fils et filles de Dieu, le fait qu’ils soient sauvés du péché et de la mort et l’intérêt de la charité chrétienne envers l'humanité entière appelée à constituer la famille de Dieu.

En conformité avec l'intuition charismatique originaire de l'Union pontificale missionnaire et avec les motivations adoptées en ce qui concerne la création du CIAM, la formation à la mission de l'Eglise (missio ad-inter gentes) et l'animation missionnaire de l'ensemble du peuple de Dieu, selon les différentes vocations des fidèles baptisés, continuent à demeurer la raison de leur existence et la nature de leur engagement. L'Union pontificale missionnaire et le CIAM (pour plus d'informations) sont invités à proposer une formation missionnaire en compagnie des Eglises particulière qui les stimulent à prendre leurs responsabilités d'évangélisation et de témoignage envers leurs propres peuples et leurs propres terres, envers les peuples et les cultures lointains : un service de formation qui, tout en se montrant utile en ce que subvenant aux besoins pastoraux locaux, continue à stimuler, à provoquer et inspirer des réflexions, des actions et des engagements prenant sérieusement en considération le rapport de mission qui existe entre l'appartenance à Jésus-Christ et le fait d'être envoyés dans le monde en nous ouvrant ainsi aux dimensions universelle de la foi chrétienne.