Formation des couples catéchistes au « Centre de formation catéchétique Mobokoli » dans la Diocèse de Lolo

Formation des couples catéchistes au « Centre de formation catéchétique Mobokoli » dans la Diocèse de Lolo

< Revenir à

Le Centre de formation catéchétique, pastorale et écologique « Mobokoli » du Diocèse de Lolo a commencé à fonctionner au cours de l’année académique 2018-2019.

Le catéchiste est choisi par le curé de la paroisse avec le conseil paroissial. La formation dure une année académique soit dix (10) mois. 

Le catéchiste qui doit venir au centre de formation rempli certains critères, par exemple être marié religieusement. 

Le catéchiste doit être âgé de plus au moins 45, et cinq ans d’étude secondaire ou diplômé d’état. Avoir une bonne compréhension de français.

Le catéchiste vient à la formation avec son épouse et quatre enfants.  

Tous les parents sont pris en charge par le centre de formation en ce qui concerne leur restauration, la fourniture académique et les soins médicaux.

Car le travail d’évangélisation concerne tous la famille.

Chaque paroisse d'origine soutien la formation en envoyant des vivres. Grace aussi aux subsides des Catechistes resu de l'Oeuvre de la Propagation de la Foi.

Chaque année, le centre accueille 10 familles des catéchistes dont 10 hommes, 10 femmes et 40 enfants à l’âge de scolarité. Une population de 60 personnes en total.

Pour la formation des catéchistes, il y a 

- la formation théologique qui est assurée par certains prêtres et le directeur du centre ;

- la formation aux notions de développement intégral et animation communautaire d’une sous-paroisse ;

- la formation pratique sur le terrain avec des champs modèles (culture du riz, du Maïs de manioc), des différentes pratiques d’élevages des volailles, des moutons et chèvres etc. ;

- quant aux épouses, elles suivent des formations en alphabétisation, en coupe et couture, éducation à la vie, formation à la catéchèse des enfants et des femmes.

Le Centre de formation a un cachet qui est constitué d’une bible ouverte sur laquelle est placée une machette. C’est le symbole de « Ora et labora » de Saint Benoît. Prier et travailler. Car au village après la formation des catéchumènes, le catéchiste doit aller au champs pour travailler, apprendre aux autres les nouvelles techniques de l’agriculture et de l’élevage. 

A la messe de clôture de chaque année académique, l’évêque remet au couple du catéchiste, une bible accompagnée d’une longue machette pour aller en mission d’évangélisation. C’est chaque Curé de paroisse qui envoie le catéchiste en mission après avoir entendu le conseil paroissial. 

Une fois terminé la formation, le catéchiste est envoyé par son Curé dans une sous-paroisse. Chaque mois, il participe à un « aggiornamento ».

En 2020, le diocèse a contribué à la formation de 204 catéchistes, dont 46 à plein temps et 158 à temps partiel et 55 catéchistes bénévoles.

Nous prions pour nos catéchistes qui sont en première ligne de l'évangélisation dans nos paroisses, quasi paroisses et sous-paroisses. Que Dieu les bénisse abondamment!

Ensemble, nous pouvons transformar de nombreuses histoires.<br> <br> Soutenez le travail des missionnaires du monde entier.

Ensemble, nous pouvons transformar de nombreuses histoires.

Soutenez le travail des missionnaires du monde entier.