Symposium de Missionologie « Baptisés et envoyés dans un temps de grand changement ».  Compréhension théologique de la mission à l'époque actuelle

Symposium de Missionologie « Baptisés et envoyés dans un temps de grand changement ». Compréhension théologique de la mission à l'époque actuelle

< Revenir à

 

Le Symposium de Missionologie « Baptisés et envoyés dans un temps de grands changements » sur le thème « Compréhension théologique de la mission à l'époque actuelle » s'est tenu à Santiago du Chili du 6 au 8 août 2019, auprès du Séminaire Pontifical San Rafael. Le Symposium a réuni 32 participants provenant de 15 des 26 diocèses du pays. Au cours du Symposium, trois thèmes ont été explorés : discerner notre temps ; éclairer le chemin ; nouvelles perspectives pour la mission au Chili. Les participants ont été invités par un animateur à réfléchir sur chacun des thèmes. En abordant le premier sujet, grâce à l'intervention du Dr Justino Gómez de Benito, sociologue, une lecture de la réalité socioculturelle et religieuse de la société chilienne et latino-américaine a été établie. Discerner signifie observer la réalité du changement, un exercice nécessaire pour comprendre notre époque, pour déchiffrer les signes et chercher des voies d'évangélisation qui répondent à ces nouveaux défis, sans oublier l'importance du dialogue avec les nouveaux interlocuteurs de ce temps.

Concernant le second point, éclairer le chemin, le père Leonardo Rodriguez, Directeur national de l'OPM en Uruguay et Coordinateur OPM pour l'Amérique, a présenté la richesse du magistère missionnaire de l'Eglise et le chemin parcouru par l'Eglise latino-américaine à travers les Conférences générales et les Congrès missionnaires latino-américains et américains. Il a conclu sa réflexion en présentant les grandes lignes de la pensée missionologique du Pape François et les défis de cette nouvelle phase d'évangélisation. Enfin, en ce qui concerne les nouveaux horizons de la Mission au Chili, le Père Ronald Flores, missionnaire de l'Université Pontificale Urbanienne, a aidé les participants à rechercher de nouvelles perspectives et de nouveaux défis. L'Eglise au Chili a lentement reçu la missio ad gentes et les participants ont compris la nécessité d'une formation plus systématique et permanente pour l'approfondissement théologique de l'identité missionnaire du disciple. De plus, il a été possible d'évaluer très positivement la mission en tant que rencontre et écoute active des situations humaines dans divers milieux ; en tant que dialogue interculturel, œcuménique et interreligieux pour la réalité de sociétés de plus en plus multiculturelles et multireligieuses ; en tant qu'engagement à une mission plus joyeuse, proclamatrice et kérygmatique d'annonce de l'Évangile ; en tant que mission prophétique, car elle implique un engagement envers le monde ; en tant que service au Royaume et à sa justice, en accueillant les cris des pauvres et des plus exclus. Une mission universelle n'appartient pas seulement à quelques-uns, mais au Peuple de Dieu avec sa riche diversité de charismes et de ministères, dans un parcours partagé par tous ceux (synodalité) qui habitent cette même Maison Commune.

 

sdr

sdr

Ensemble, nous pouvons transformar de nombreuses histoires.<br> <br> Soutenez le travail des missionnaires du monde entier.

Ensemble, nous pouvons transformar de nombreuses histoires.

Soutenez le travail des missionnaires du monde entier.